AdP Villes en développement sur Facebook Suivez AdP - Villes en développement sur Twitter Rejoignez AdP - Villes en développement sur Linkedin
 

Office International de l'Eau

Les prochaines Journées de l’OIEau

« CAPTEURS : VECTEURS DE L’OPTIMISATION DES USINES ET DES RÉSEAUX D’EAU »

Le 23 octobre 2012, à PARIS

L’utilisation de capteurs dans le domaine de l’eau potable et celui de l’assainissement revêt aujourd’hui une importance capitale tant par l’aspect conduite automatique et optimisée des procédés de traitement que par l’aspect suivi de la qualité de l’eau ou encore l’aspect quantitatif comme dans les réseaux de collecte.

Cependant l’exploitation et la maintenance de ces appareils nécessitent la mise en œuvre de moyens à la fois humains et techniques que l’on n’appréhende pas toujours à sa juste valeur. Le suivi rigoureux n’est pas toujours considéré comme directement productif. Pourtant il y a bien des occasions pour nous rappeler que la surveillance en continue est bien la technique la mieux adaptée pour avoir une réalité fidèle de ce qui se passe dans les usines de traitement ou dans les réseaux.

Cette journée sera ainsi l’occasion de bénéficier de nombreux retours d’expériences et d’échanger autour de ces problématiques.

« BILAN CARBONE ET RÉDUCTION DES GES APPLIQUÉS AUX SERVICES EAU ET ASSAINISSEMENT »

Le 15 novembre 2012, à PARIS

La lutte contre le changement climatique est placée au premier rang des priorités. Dans cette perspective, la France a confirmé l'engagement de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre (GES) entre 1990 et 2050 en réduisant de 3 % par an, en moyenne, leurs rejets dans l'atmosphère.

Selon l'article 75 de la loi n°2010-788 du 12 juillet 2010, dite Grenelle II, les collectivités locales de plus de 50.000 habitants et les entreprises de plus de 500 salariés sont obligées de réaliser leur bilan carbone et leur bilan GES avant le 31 décembre 2012 puis à rendre compte tous les 3 ans . Ces obligations nouvelles incitent alors les collectivités et les entreprises à valoriser leurs progrès en matière d'impact sur l'environnement sur des bases chiffrées en accordant au bilan carbone une importance croissante.

Les services d’eau et d’assainissement se doivent donc d’étudier toutes les possibilités et toutes les solutions qui permettraient des économies d’énergies, une production d’énergies renouvelables et une réduction des gaz à effet de serre sur leur territoire.

Cette journée est l’occasion de faire le point sur les outils d’évaluation existant et de bénéficier des premiers retours d’expérience en la matière.

« PROCÉDÉS DE DÉSINFECTION DES EAUX USÉES URBAINES »

Le 20 novembre 2012, à PARIS

Pour certains milieux récepteurs, les usages de l’eau tels que les zones de baignades et conchylicoles et la réutilisation des eaux usées traitées en irrigation imposent une désinfection en sortie de station d’épuration urbaine.

Les technologies de désinfection se distinguent selon leur caractère intensifs (UV, réacteurs biologiques à membranes,...) ou extensifs (lagunage, infiltration- percolation,...). Ces installations demandent à être choisies de manière pertinente et à être correctement conçues et exploitées pour répondre aux impératifs sanitaires liés à ces usages.

Cette journée propose de faire le point sur les retours d’expériences et les nouvelles technologies de désinfection des eaux usées urbaines.


Pour télécharger les programmes: cliquez ici.

Pour plus de renseignements :

Céline BERTHE
Chargée de mission - CNFME
Tél. : 05 55 11 47 07

Inscriptions:

Ghislaine FERRE
Tél : 05 55 11 47 04