AdP Villes en développement sur Facebook Suivez AdP - Villes en développement sur Twitter Rejoignez AdP - Villes en développement sur Linkedin
 

Colloque

LE PATRIMOINE OUI, MAIS QUEL PATRIMOINE ?

UNESCO - 125 avenue de Suffren 75007 Paris - salle IV
Mardi 3 et mercredi 4 avril 2012

Organisé par la Commission nationale française pour l’UNESCO avec la collaboration du Centre français du patrimoine culturel immatériel - Maison des Cultures du Monde

L’adoption par l’UNESCO, en 2003, d’une Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a eu, en France, une conséquence quasi immédiate, celle d’un élargissement considérable de la notion de patrimoine.

Cette extension, diversement accueillie par les ethnologues et anthropologues, a provoqué un engouement populaire, médiatique et par conséquent politique pour ce patrimoine à la portée de tout un chacun.


Mais jusqu’où étendre le champ du patrimoine ?

Quel patrimoine faut-il protéger, sauvegarder ?

Peut-on, doit-on, tout protéger, tout sauvegarder ?

Télécharger le programme détaillé


Jusqu’alors le patrimoine s’entendait surtout comme celui que recouvrait la Convention de 1972 dite du patrimoine mondial : les monuments, les sites préhistoriques et naturels, les espaces urbains, auxquels s’ajoutèrent le patrimoine documentaire en 1996 et le patrimoine subaquatique en 2001.

La définition extrêmement large et généreuse du patrimoine immatériel ouvrit la boîte de Pandore. Aux expressions du patrimoine oral et aux traditions spectaculaires et populaires, reléguées, jusqu’alors au domaine du folklore, s’ajoutait l’immense domaine des savoir-faire. Cette extension, diversement accueillie par les ethnologues et anthropologues, a provoqué un engouement populaire, médiatique et par conséquent politique pour ce patrimoine à la portée de tout un chacun.

Depuis, une mobilisation des individus, groupes et communautés (trois termes récurrents dans la Convention de 2003) s’accentue et fait pression pour faire reconnaître par l’Etat et la communauté internationale toutes sortes de patrimoines. Les colloques, communications et déclarations se multiplient sur ce thème.

L’objectif de ce colloque est de faire le point sur les implications de cette nouvelle donne. Quelques uns des thèmes qui seraient abordés (la liste est non limitative) pourraient être :

 

  • Jusqu’où étendre le champ du patrimoine ?
  • Quel patrimoine faut-il protéger, sauvegarder ?
  • Peut-on, doit-on, tout protéger, tout sauvegarder ?

 

Nous avons délibérément choisi pour ce colloque d’y inviter des personnalités de la société civile qui ont, dans leurs écrits, déjà abordé ces thèmes de réflexion sous des angles différents.

La diversité de leurs approches mériterait d’être réunie en un ouvrage qui serait ainsi le témoignage de l’état de cette réflexion en France aujourd’hui.