AdP Villes en développement sur Facebook Suivez AdP - Villes en développement sur Twitter Rejoignez AdP - Villes en développement sur Linkedin
 

29 villes chinoises en passe de devenir des mégapoles mondiales

Par Les Echos | 16/08 | 15:19 | Source : Les Echos

En 2025, selon le McKinsey Global Institute, 29 des 75 villes les plus dynamiques de la planète seront chinoises. Une transformation économique sans précédent.

Shanghai, 1ère du classement en 2025 - AFP

Tianjin, Guangzhou ou Chongqing ne vous disent rien ? Ces trois villes seront pourtant respectivement les 3ème, 5ème et 8ème villes les plus dynamiques du monde dans moins de 15 ans, loin devant Los Angeles (12ème), Londres (21ème) ou Washington (25ème).

Pour en arriver à ces conclusions, le McKinsey Global Institute a mis au point un index des 75 villes les plus dynamiques au monde en 2025 avec le Foreign Policy. Ce classement a été réalisé à partir des données provenant des sources statistiques de 2.650 villes dans le monde, en extrapolant ces chiffres avec les taux de croissance attendus sur le produit intérieur brut.

Verdict de la démarche : sur les 75 villes retenues, 29 seront chinoises, soit 40 %. Certaines sont déjà des géantes connues mondialement comme Shanghai, première du classement, Pékin (Beijing en chinois) ou Shenzhen, la géante de l'industrie manufacturière, dont la croissance économique avoisine les 25% par an en moyenne depuis 1980. En revanche, la plupart des autres villes du classement restent totalement inconnues en dehors de l'Empire du milieu. Pourtant Tianjin (3ème) par exemple, ville du Nord de la Chine, compte 11 millions d'habitants et se présente déjà comme un modèle de « ville-verte » pour les pays en développement.

La Chine a doublé son PIB par habitant en 12 ans

A le lecture de ce classement, on comprend qu'un véritable déplacement des centres économiques mondiaux s'opère vers l'est et le sud. Pour mesurer cette migration, un simple constat : en 2010, la moitié du PIB mondial a été produit par 362 villes implantées dans des pays développés, dont 20% par 187 villes situées aux seuls Etats-Unis. En 2025, le paysage sera tout autre d'après le rapport. Un quart des grandes villes des pays développés ne seront plus dans les 600 cités mondiales les plus importantes. D'ici là, 99 villes issues des pays émergents rentreront à l'inverse dans ce top 600, dont 77 chinoises.

Dans le sillage, s'opère une transformation économique sans précédent en raison de l'urbanisation massive des populations des pays émergents. Alors que le taux d'urbanisation chinois était de 35% en 2000, il atteignait 50% en 2010, et le chiffre ne cesse d'augmenter depuis. Selon l'étude, la transformation économique de la Chine -industrialisation et urbanisation-est 100 fois plus massive et dix fois plus rapide que celle de le Royaume Uni au 18ème siècle. Alors que le Royaume Uni, qui a entamé sa révolution industrielle vers 1700, a mis 154 ans pour doubler son PIB par habitant (les Etats-Unis ont mis 53 ans), la Chine a doublé son PIB par habitant en 12 ans depuis les années 1980.

Mais si l'Asie est largement dominante dans le classement de 2025, les grands centres urbains actuels ne seront pas évincés pour autant. Moins bien placés qu'auparavant, Sao Paulo, New York, Tokyo, Los Angeles, Londres ou encore Paris sont en effet toujours dans le Top 25, respectivement à la 4e, 7e, 10e, 12e, 21e et 26e place.

HÉLÈNE CROIZÉ-POURCELET